Le plan local d'urbanisme {PLU) est le document réglementaire de planification communale. C'est un instrument qui permettra à la commune de gérer et maitriser l'aménagement de son
territoire en planifiant son développement pour les 10 à 15 prochaines années.

Règlement - Dispositions générales

Règlement - Lexique

Dispositions applicables aux zones urbaines

Dispositions applicables aux zones à urbaniser

Dispositions applicables aux zones agricoles

 Dispositions applicables aux zones naturelles et forestières

Planches graphiques

OAP

samedi, 31 mars 2018 00:00

Concert des élèves

Written by

Organisé par l'école de Musique

samedi, 17 mars 2018 00:00

Concert des élèves

Written by

Organisé par l'école de Musique

samedi, 24 mars 2018 00:00

Spectacle Impro

Written by

Organisé par le Service Culture

vendredi, 16 mars 2018 00:00

Ateliers Monde Flottants Futurs

Written by

Des Livres et vous

samedi, 14 avril 2018 00:00

Lion's Club : Ramassage de vêtements

Written by

Organisé par le Lion's Club

 

mardi, 02 janvier 2018 00:00

Concours photo du 2 janvier au 28 février

Written by

Avec cette 20e édition, le printemps des poètes a choisi plus qu'un thème, un emblème : L'ARDEUR;

affiche concours projet01

samedi, 10 mars 2018 00:00

Nocturnes de Lauris - Red Hot Reedwarmers

Written by

Tout le swing du grand Jimmie Noon

nocturne02

www.nocturnes-lauris.com

"C’est un moment traditionnel mais bien particulier que revêt cette cérémonie des vœux du Maire et de son conseil municipal.
C’est d’abord le plaisir sincère de vous souhaiter une belle et heureuse année, une année d’épanouissement dans votre vie personnelle, professionnelle ou associative, mais aussi l’occasion de vous remercier pour votre engagement à quelque niveau qu’il soit, en faveur de Lauris, des Laurisiens, des Laurisiennes et de leurs enfants.
Cette cérémonie est aussi, par tradition et par utilité, l’occasion d’un discours parfois un peu longuet. Il peut ressembler à une liste à la Prévert. Il veut mettre en exergue le bilan de l’année écoulée et dessiner les contours des projets municipaux pour celle à venir.
Est ce que Lauris est à l’abri des vicissitudes actuelles qui agitent la planète, le Monde, l’Europe, et la France ? La réponse est non. Nous faisons partie du même système.
La planète et son environnement vont mal. Les dérèglements climatiques vont se poursuivre et s’amplifier. Nous n’avons pas la possibilité d’agir au niveau global, nous faisons donc le maximum au niveau local. Nous pouvons agir sur la politique de l’eau, de l’électricité, sur l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables, la rénovation des logements, l’alimentation locale…
Au niveau politique l’année 2017 s’est montrée très agitée ; l’arrivée au pouvoir de Trump, la Corée du Nord, la Syrie, l’Irak, les attentats terroristes dans le monde entier…
En Europe nous avons vécu le Brexit, l’explosion du nombre d’arrivées de migrants économiques, politiques mais aussi climatiques.
En France l’arrivée de notre nouveau Président marque un virage au niveau de la pratique Politique. Après lui ce ne sera plus comme avant : il dit ce qu’il va faire et pour le moment le fait… les électeurs lui ont fait crédit en envoyant des marcheurs à l’assemblée Nationale.
Ce n’est pas pour autant que les baisses de dotations de l’Etat aux collectivités ne vont pas se poursuivre. La gestion budgétaire est difficile ; les dotations d’Etat sont toujours en diminution.
Entre 2014 et 2017 les dotations d’état pour notre fonctionnement a baissé de pratiquement moitié alors que nos obligations sont de plus en plus nombreuses.
Il faut aussi savoir qu’au total entre 60 et 65% de nos dépenses nous sont imposées par les lois de la République. Nous conservons la cohérence de l’action.
Contrairement à ce que j’entends souvent les finances ne sont qu’un outil, pas une finalité. Même si comme on le dit « c’est le nerf de la guerre ».
Nous menons un ensemble d’actions d’influence pour défendre les intérêts de Lauris face aux institutions et aux individus qui peuvent prendre des décisions qui pourraient nous affecter.
C’est dans cette optique que nous avons participé au 100e congrès des maires à Paris. Le thème cette année était « réussir la France avec ses communes » 15 000 Maires s’y retrouvent pour évoquer leurs difficultés. Je suis intervenu sur la radicalisation, à partir de mon expérience professionnelle.
Par ailleurs j’ai évoqué la situation précaire de la structure Roquefraiche de l’Hôpital Intercommunal Cavaillon-Lauris. La ministre de la santé Agnès BUZYN m’a demandé de lui adresser un dossier, ce qui à été fait.
J’ai été invité par le ministre de l’intérieur à la place Beauvau et par la secrétaire d’Etat Brune POIRSON rattachée au ministère de Nicolas HULOT. Invité aussi à l’Elysée j’ai rencontré les ministres, le Président de la République et son épouse (cf. photo sur Facebook de la mairie).

Nos projets s’inscrivent dans un climat budgétaire fortement contraint qui nous oblige à repenser le cœur de nos politiques publiques.
Un recentrage doit s’opérer afin de permettre la réalisation d’investissements répondant aux exigences de notre territoire et de ses habitants.
Anticiper, prévoir et ajuster sont les maîtres mots du fonctionnement de notre dynamique d’équipe.

Au niveau communautaire le communauté d’agglo LMV a géré notre médiathèque et notre crèche. Cette dernière continue à fonctionner sous le mode Associatif. L’office de Tourisme est géré par l’Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial : il travaille à développer l’offre touristique sur notre territoire.
Depuis le 1er janvier 2018 la communauté d’agglo LMV a une nouvelle compétence liée à la loi GEMAPI (c’est la Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations). Lui incombe donc maintenant l’entretien et la restauration des cours d’eau et des ouvrages de protection contre les crues !
La communauté d’agglo achète des terrains entre Puget et Lauris afin d’ouvrir une déchetterie avec la valorisation des déchets verts. Celle de Lauris fermera ses portes. En attendant un bac pour les végétaux va être installer dans la déchetterie de Vaugines et un autre dans celle de notre village.

A Lauris nous poursuivons l’élaboration du plan local d’urbanisme. C’est une obligation qui date de 2000 !
L’axe essentiel qui soutient le PLU est de préserver le cadre de vie de notre village du Sud Luberon et structurer le territoire pour poursuivre le développement de son attractivité.
La loi grenelle nous oblige à économiser la terre, à éviter d’imperméabiliser nos sols. Nous devons donc densifier le centre et permettre les constructions où existent déjà les réseaux.
A ce propos une réunion publique se tiendra mardi 30 janvier à 18h au foyer rural sur la présentation du zonage et règlement du futur PLU.

Au niveau de la transition énergétique nous poursuivons la rénovation et l’évolution de l’éclairage public. La totalité des points lumineux a été remise en état de fonctionnement et une première tranche de travaux prioritaires a eu lieu, visant à rénover les points les plus énergivores. Il s’agit des ampoules dites à vapeur de mercure dont la vente est désormais interdite par la loi du fait de leur faible efficacité lumineuse.
Cette année, une deuxième tranche de travaux a permis la rénovation d’une grande partie du centre-ville. Elle a vu le remplacement des anciens luminaires à ampoules par des luminaires à LED dont la technologie présente de grands avantages en termes d’efficacité énergétique, de maitrise du flux lumineux et de durabilité. Là où il fallait auparavant changer une ampoule tous les deux ou trois ans, nous avons désormais des diodes d’une durée de vie supérieure à vingt ans qui consomment trois fois moins d’électricité.
Ces investissements génèrent d’importantes économies financières liées à la baisse des consommations d’énergie mais aussi de la maintenance.
Outre l’amélioration de l’éclairage de nos espaces publics, ces travaux contribuent à la diminution de l’empreinte écologique de la collectivité et s’inscrivent de fait dans la diminution énergétique. D’autant que depuis le 1er janvier 2016, la collectivité est alimentée en électricité certifiée à 100% d’origine renouvelable pour tous ses usages.
Quelques chiffres :
- 565 points lumineux sur l’ensemble de la commune
- 200 points lumineux rénovés (2016-2017)
- Plus de 20000€ d’économie annuelle (rénovation 2016-2017 + abaissement/extinction)

Nous devons préserver le ciel de Lauris de la pollution lumineuse
La modernisation de nos installations va de pair avec une évolution de notre système et de nos pratiques d’éclairage. Afin de répondre aux enjeux actuels de développement durable et de préservation de l’environnement notre politique d’éclairage évolue pour coller au plus près des besoins en éclairant à bon escient juste ou il faut, ce qu’il faut et quand il faut.
C’est aussi important pour les espèces nocturnes qui sont très fortement touchées par la détérioration de leur habitat avec des conséquences diverses. Difficulté à se déplacer dans des corridors préservés, sur-prédation ou la fameuse fascination mortelle des insectes autour des lampadaires. On estime la mortalité à environ 150 insectes en moyenne par points lumineux et par nuit, faites le compte ! ils sont pourtant à la base de la chaîne alimentaire.

Dans une dizaine de jours débuteront les travaux de la dernière tranche de rénovation du village ancien.

Nous manquions de places de stationnements. En 2017 nous avons inauguré deux parking : le parking du pigeonnier et le parking des régales.

Nos ainés et nos jeunes se plaignent du manque de petits logements. En fin d’année 2018 débuteront les travaux sur la place Remilly pour la construction de 24 logements.

Les travaux de réaménagement du jardin public débuteront au printemps. Il est prévu une utilisation pour toutes les générations avec des espaces calmes et des nouveaux jeux pour enfants et adolescents.

Le restaurant scolaire n’est plus aux normes. Les travaux préparatoires du nouvel établissement doivent débuter par le déplacement du transformateur électrique.
Tout un travail se fait pour soutenir un axe éducatif comportant le développement des repas bio et local, l’importante réduction des déchets alimentaires et leur valorisation, l’apprentissage pour les enfants d’une meilleure alimentation.
En septembre 2018 nous reviendrons dans nos écoles à la semaine des quatre jours afin de répondre à la demande des parents et des enseignants.
D’ici là nous effectueront un travail de recul et d’analyse de nos activités périscolaires avec les familles et les enseignants. Nous allons, si le besoin existe, en retirer les éléments positifs à convertir à d’autres moments.
Mener un travail sur les jeunes générations est un investissement pour l’avenir de notre communauté.

Au niveau de la sécurité nous espérons que les nouveaux arrêts de bus à l’entrée de village feront ralentir et apporteront un meilleur confort y compris pour les personnes à mobilité réduite.
A la demande de nombreux Laurisiens nous avons installé des dos d’ânes sur les routes de Roquefraiche et de Puget. Certaines personnes en sont satisfaites d’autres non. Comme toujours les avis sont partagés… il n’est pas possible de satisfaire tout le monde mais de fait la vitesse des véhicules sera réduite.
En ce qui concerne la participation citoyenne pour les volontaires il faut profiter de l’occasion pour se faire inscrire auprès de Monsieur Philippe Sauze, le référent de l’opération.
Le projet d’installation de nouvelles caméras de surveillance est arrivé à maturation. L’appel d’offres est sur le point d’être lancer.

Nous poursuivrons l’embellissement global de Lauris et nous viserons encore le prix du village le mieux fleuri du département pour la troisième année d’affilée.
Les critères d’attributions concernent certes le fleurissement mais aussi l’entretient général du village, le respect de l’environnement (zéro phyto et économie de l’eau) l’aménagement des places et différents lieux ou la population aime à se retrouver, le choix du mobilier urbain et d’autres éléments plus subjectifs comme à la sensation d’être bien à un endroit.

En matière de patrimoine la reconstruction du mur de soutènement effondré entre la deuxième et la troisième terrasse sera mise en chantier. Le retard accumulé est dû à une problématique interne au bureau d’études.
Dans ce secteur nous allons poursuivre la réhabilitation du chemin de la Calade.

La valorisation du potentiel lié aux couleurs végétales est toujours à l’ordre du jour. Une réunion avec les représentants du Conseil Régional et les structures concernées s’est déroulée il y a peu. A partir de 2018, le règlement européen Reach oblige les industriels à utiliser des techniques moins polluantes ; les plantes tinctoriales sont donc une ressource indispensable pour des secteurs industriels variés.

Ne disposant d’aucun bien foncier nous achèterons l’usine d’embouteillage Ravoire située à l’entrée du village. Nous reconstituons ainsi un ancien patrimoine communal qui nous permettra d’accéder aux terrasses par le bas.
A ce niveau nous travaillons aussi à la réhabilitation du pigeonnier et son accessibilité avec la Fondation du patrimoine, d’autres sources de financements dont une souscription publique spécifique.

Je n’ai pas le temps d’évoquer les 80 associations Laurisiennes. Je n’en cite aucune aujourd’hui parce que lorsque j’en évoque certaines d’autres se plaignent que je ne parle pas d’elles. Nous allons, par contre travailler à honorer celles se rapprochent le plus de l’intérêt de notre village et de ses habitants.

Sans embauche nouvelle, le souci de la culture nous conduira à la mise en place au 1er juillet d’un médiateur ouvert sur la coopération avec les associations pour faciliter et mutualiser leurs initiatives.
Notre vie associative est très riche. Elle est le poumon de notre démocratie et de notre vivre ensemble. C’est elle qui nous rapproche et parfois nous unie. . Elles participent à l’intégration et au développement de la fraternité. Elle améliore notre humanité.
Lorsque je rencontre un nouvel arrivant je lui dit toujours que pour son intégration rien ne vaut mieux que la pratique associative.
C’est le meilleur outil pour créer du lien. En arrivant à Lauris la pratique du foot a permis mon intégration sans difficulté et en rien de temps.
Les festivités, les animations et les spectacles ont été très nombreux en 2017 notamment avec le tour de France. C’est la première fois qu’il passait en 104 ans ! A cette occasion la maison des jeunes a obtenu le prix « village du tour qui a la frite » pour la région PACA.

L’an dernier le même jour à la même heure je vous disais « si nous regardons à l’échelle de l’éternité nous sommes ici, sur terre, pour pas un quart de seconde » et que je ne pensais « pas judicieux de perdre de l’énergie à se contrarier pour pas grand chose, pour des conneries »
Aujourd’hui je vous dis qu’il ne faut pas se plaindre du temps qui passe, ça nous laisse encore moins de temps.
Aujourd’hui je vous dis qu’il faut nous rencontrer, discuter, apprendre à se connaître, à s’apprécier, à fraterniser…
C’est inscrit sur la façade de nos maisons communes.
Apprenons à fraterniser, pas à s’opposer.
C’est pour cela que nous avons décidé cette année d’honorer, avec la médaille de la ville, les personnes qui, sans compter, c’est important, se sont données pour les Laurisiens, les Laurisiennes et leurs enfants.
Donnez, vous verrez, vous recevrez.

Je remercie tous les élus et le personnel communal pour leur investissement. A vous tous ici présent aussi je dis « Aller on s’y met tous un peu et Lauris sera différent donc le monde sera différent ! »

Je fais des vœux pour 2018, pour tous les Laurisiens, des vœux de santé, de travail, de petits bonheurs quotidiens dans une communauté fraternelle.
Bonne année à la planète, elle en a bien besoin, bonne année à Lauris et qu’on continue à bien vivre à LAURIS !

Avant de nous retrouver pour le pot de l’amitié le conseil municipal et moi même avons décidé d’attribuer la médaille de la ville à trois personnes qui nous ont beaucoup donné.

La première reconnaissance du conseil municipal et de son maire qui représentent tous les Laurisiens est destinée, malheureusement à titre posthume, à Madame Nadine Marie.
Cette mère de famille a exercé son métier d’infirmière dans notre village durant presque toute sa carrière. Elle nous a quitté le 16 Aout 2017.
Proche de ses malades elle s’est beaucoup donnée. Fatiguée, malade ou pas elle se rendait à leur chevet pour faire son travail avec empathie et humanité. Elle était à l’écoute, de façon tout à fait naturelle.
A travers la reconnaissance que Lauris apporte à Nadine Marie c’est tout le corps soignant que nous souhaitons honorer. Ressentir de l’humanité dans nos moments de douleurs aide beaucoup. Cette main tendue, cette chaleur, cet amour fraternel, commence déjà à nous soulager.
En fin de vie, au départ d’un être cher nous avons besoin d’un accompagnement, l’infirmière est souvent là dans ces moments de passage et de douleur.
Aujourd’hui nous tenons à remercier Nadine et à partir d’elles toutes les infirmières du village dont certaines sont ici présentes.
Nous remettons la médaille de la ville à son compagnon Patrick GILTZINGER père de sa fille Marine.
Nadine et les infirmières MERCI POUR TOUT.

Le deuxième c’est Marc Gonzales ;
Enfant de Lauris, il a débuté ses activités musicales à 17 ans au sein du foyer rural. Il est très apprécié au sein de son village et auprès des gens qui le connaissent.
C’est un grand musicien ; il a été champion de France et champion d’Europe d’accordéon.
Excellent pédagogue, il a formé de nombreux élèves, environ 1500. Il a permis à certains d’entre eux d’entrer au conservatoire d’Aix et d’Avignon. Pour la fête de ses 30 ans d’investissement j’ai eu l’occasion de discuter avec le directeur du conservatoire d’Istres. C’est Marc qui lui a donné le gout de la musique et l’a formé !
En 2004 Marc a créé (avec d’autres, bien sûr) l’Ecole de Musique Joseph Garnier, du nom de notre bienfaiteur Laurisien. L’effectif monte jusqu’à presque 300 élèves. Ils viennent de loin, l’un d’entre eux est venu de Manosque durant toute sa scolarité. Avec ses nombreux élèves Marc a essaimé. Il a formé les esprits par la musique (épanouissement personnel, maitrise des émotions, la passion fait monter au plafond…)
Marc et l’Ecole participent à presque toutes les manifestations qui se déroulent au sein du village. Nous en avons compté presque 200 !
A l’occasion d’un séjour à Othischeim, le village Allemand avec qui nous sommes jumelé les orchestres Français et Allemand ont joué ensemble. Le jeune chef d’orchestre Allemand pleurait d’émotion tellement c’était beau et sans fausse note. La musique est bien un langage universel.
Bon Marc, je vais arrêter là les louanges qui sont pures vérité et prendre un raccourci.
Tu as adouci nos mœurs, puisque la musique adouci les mœurs.
Pour nous avoir ouvert à la culture musicale, pour nous avoir élevé, fait grandir au nom de tous les Laurisiens, tous tes élèves, leurs enfants et leurs descendants je te dis MERCI et j’ai le plaisir de te remettre la médaille de ton village.

Le troisième médaillé sera Monsieur Didier SEBBAH. C’est notre médecin de village. Il a passé toute sa vie professionnelle à nous soigner. En plus il était médecin pompier à Lauris. Ce n’était pas suffisant il est toujours intervenant vacataire à Paris pour dispenser la formation continue auprès de jeunes médecins. Ce n’est pas tout, il est président de l’Association Laurisienne « Accompagner ». C’est une structure qui joue le rôle de bons voisins. Les bénévoles accompagnent des personnes isolées, souvent âgées.
C’est une Association qui ne demande aucune subvention à la mairie. Les intervenants se financent eux même. Je crois que c’est unique à Lauris. C’est parfois l’inverse ; Le compte bancaire est bien chargé et « on » fait une demande de subvention !
Didier a pris sa retraite de médecin mais poursuit ses autres activités.
C’était un médecin de campagne, comme à l’époque, sans réel cadre horaire.
Didier est dans le don de soi. « On » n’est pas pompier pour le salaire. A n’importe quelle heure du jour ou de la nuit il faut partir. Il ne regarde pas les origines du blessé, s’il a ses papiers ou pas. Il intervient. La scène ne doit pas toujours être belle à voir mais il est toujours là à soutenir, aider, soigner…
C’est un exemple que l’on veut souligner. Ce n’est pas le discours qui compte mais l’exemple. Qu’il passe aux générations futures afin de les rendre plus humaines. Tu as donné du soin, de l’empathie, de l’humanité à Lauris. Tu as amélioré notre humanité. MERCI DIDIER !

Au nom de tous les Laurisiens que tu as accompagné, soigné et secouru et même tous les autres j’ai le grand plaisir de te remettre la médaille de la ville.

A toutes et à tous, je vous invite à lever le verre de l’amitié et vous souhaite de la fraternité et de l’optimisme pour une belle et heureuse année."

france

Nous joindre

  • Adresse :  20 avenue Joseph Garnier
  • Tél: 04 90 08 20 01
  • Email: accueil.mairie@lauris.fr
  • Horaires d'ouverture :
    Lundi : de 8h à 12h et de 13h30 à 17h
    Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi : de 8 h à 12 h
  • Horaires urbanisme :
    Mardi 9h00/12h00
    Jeudi 9h00/12h00
    Vendredi 9h00/12h00

Lauris entre Durance et Luberon

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…